Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le site de l' association EQUIFLETRIE

Le site de l' association EQUIFLETRIE

Voici le Site internet de l'association EQUIFLETRIE, située en Charente Maritime, dont le but est le sauvetage et la rééducation des chevaux.


Bien réfléchir avant d'acheter un cheval...

Publié par Equifletrie sur 21 Mars 2017, 21:56pm

Après la parution de mon article, dans lequel je parlais des personnes qui achètent des chevaux réformés non rééduqués, de nombreux lecteurs ont commenté en parlant des vendeurs peu scrupuleux qui ne voient, dans la vente, que leur profit et non le danger de vendre un cheval compliqué à une personne non confirmée. Je profite donc de ces commentaires pour écrire un deuxième article qui portera plus précisément sur les ventes d’équidés à des particuliers.

C’est aussi bien en tant que président d’une association de sauvetage qu’en tant que rééducateur de chevaux que je vais m’exprimer sur ce sujet. Le but n’est pas de critiquer ni de faire de la publicité, comme il me l’a été reproché dans mon premier article mais juste de me servir de mon expérience pour débattre de ce sujet et je suis sûr que de nombreuses personnes se retrouveront dans ces propos.

Je ne sais pas d’où vient cette mode d’être propriétaire d’un équidé mais de plus en plus de particuliers achètent leur propre cheval pour le prendre à domicile. Je vous rappelle qu’un cheval ne s’éduque pas comme un chaton, qu’il faut un minimum de connaissances pour s’en sortir. Il faut savoir que ce cheval aura besoin d’être nourri et abreuvé chaque jour, à n’importe quelle saison, que ce soit sous la pluie ou dans le froid, que vous soyez malade ou fatigué, que vous soyez en vacances ou débordé de travail….

Si vous choisissez de mettre le cheval en pension dans une structure adaptée, vous paierez un professionnel qui s’occupera de tout. Vos visites n’auront pas besoin d’être quotidiennes et le plaisir de vous occuper de votre cheval n’en sera que meilleur. Vous aurez accès aux structures pour le travailler en sécurité entouré de professionnels qui pourront vous guider.

Certains achètent leur cheval avec l’aide d’un professionnel et le mettent en pension dans le club de celui-ci. Dans ce cas, le propriétaire a moins de risque d’acheter un cheval à problèmes ou trop compliqué pour le niveau du cavalier et, si souci il y a, le professionnel est censé savoir le détecter et déconseiller l’achat.

D’autres préfèrent choisir eux-mêmes leur future monture sur un coup de cœur au risque de se retrouver avec un cheval très beau mais compliqué et non adapté au niveau du cavalier.

Ne soyez pas trop ambitieux pour vos jeunes cavaliers qui font toute votre fierté. L’achat d’un cheval de sport pour un enfant (prometteur à vos yeux) ne lui permettra pas d’évoluer plus qu’un autre. Au contraire, il peut être confronté à des soucis et se mettre en danger. Un cheval trop grand ou/et trop puissant ne pourra pas être monté correctement par un enfant qui n’a pas le niveau. Chaque chose en son temps, si votre enfant est doué et que son avenir à cheval est prometteur, vous pourrez lui offrir un cheval de sport lorsqu’il aura un niveau suffisant et une taille adaptée pour monter un cheval et non plus un poney.

Le cas se présente aussi lorsque des proches offrent l’animal de cœur à leur enfant chéri sans le faire essayer pour faire la « SURPRISE ».

Dans ces deux cas, l’acheteur est une proie facile pour tous ces vendeurs peu scrupuleux qu’ils soient professionnels ou particuliers. Attention, ceci n’est pas une généralité. Heureusement, il existe des vendeurs sérieux….

Certains vendeurs vont venter et insister sur toutes les qualités de leur cheval en omettant les défauts et vous les découvrirez une fois dessus ou une fois chez vous avec le sentiment de ne pas avoir le cheval que vous avez acheté. Le pire étant quand même les vendeurs qui présentent des chevaux peu énergiques à cause des calmants donnés avant votre arrivée, de leur manque d’état, du travail intense effectué avant l’essai ou d’une maladie cachée.

Il faut savoir qu’un cheval qui manque d’état est affaibli et donc moins réactif que le même cheval qui mange à sa faim. On s’en aperçoit surtout avec les chevaux de sang (Pur Sang, Espagnol, Arabe, etc…)

La fameuse bonne affaire du cheval (trotteur ou pur sang) réformé peut être une très bonne aventure comme elle peut devenir un véritable cauchemar. Ces chevaux sont débourrés « pour la course » et le but est d’aller le plus vite possible. La manière de monter n’est pas du tout la même que celle des chevaux de club et de loisirs. Pour devenir de bons chevaux de loisirs, ils doivent être retravaillés ou re-débourrés.

Lorsque vous achetez votre cheval, il faut suivre quelques règles essentielles :

- NE JAMAIS ACHETER UN CHEVAL (paraît-il sans soucis) SANS L’AVOIR VU

- demandez à aller le chercher au pré, cela permettra de vous rendre compte s’il est facilement attrapable,

- il est sale, prenez le temps de le panser, vous verrez s’il reste calme à l’attache, s’il se laisse toucher partout et s’il donne bien ses pieds (restez quand même toujours prudent)

- selon votre niveau et votre appréhension, demandez à ce que le vendeur ou un cavalier qui connait le cheval le monte devant vous,

- essayez le plusieurs fois et sur plusieurs jours que ce soit en carrière ou en extérieur

- séparez-le de ses congénères pour voir si vous pourrez le sortir seul

- demandez une visite vétérinaire (il en existe plusieurs de différents niveaux à différents tarifs)

- demandez à voir le carnet d’accompagnement (vérifiez la date des vaccins), cela vous donnera une idée sur le suivi vétérinaire du cheval et selon le nom du vétérinaire l’ayant vacciné, si ce cheval a souvent changé de propriétaire ou de région (c’est le cas des chevaux passant par des marchands).

N’hésitez pas à vous faire accompagner d’un professionnel (votre moniteur par exemple) qui, si besoin, pourra lui aussi le tester.

N’oubliez pas que c’est un investissement à long terme. Vous pourrez difficilement (ou pas du tout) le revendre si vous ne vous en sortez pas. Pour vice caché, votre responsabilité est engagée en cas d’accident après la vente. Il en est de même pour ces vendeurs mal attentionnés que les acheteurs n’ont souvent pas le courage de dénoncer.

Pour conclure, je précise une fois de plus que cet article n’est pas fait pour critiquer qui que ce soit mais juste pour mettre en garde les futurs acheteurs et les aider à réaliser leur rêve...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents